L’église a-t-elle un problème avec la sexualité ?

Nombreux, y compris chez les catholiques, sont ceux qui pensent que l’église n’a à offrir qu’une liste d’interdictions et un discours moralisateur en ce qui concerne la sexualité. Or, l’église porte sur les questions de sexualité un regard hautement positif. S’il est bien une religion qui n’a aucun problème avec le corps, c’est bien le christianisme, religion du Verbe qui s’est fait chair, de Dieu qui a pris corps, religion que certains n’hésitent pas d’ailleurs à qualifier de religion du corps.

En opposition à une société qui considère trop souvent la sexualité comme un moyen de jouir de l’autre, de se l’approprier par profit ; l’église défend une sexualité inscrite dans une logique du don. Cette position, l’église l’appuie sur plus de 2000 ans d’étude sur l’Homme, y compris dans sa dimension sexuelle, cela lui donne un peu de crédit !

Il faut tout d’abord considérer que la sexualité n’est pas purement biologique, elle touche à ce que la personne a de plus intime, son cœur. L’instinct sexuel qui habite chaque être humain est avant tout un instinct d’amour, qui conduit à la vie. L’offrir à un autre est la chose le plus précieuse qui soit.

L’église défend la seule sexualité qui peut apporter un bonheur véritable : une sexualité sincère basée sur le don de soi et de l’accueil de l’autre. Une sexualité utilitariste, qui chosifie l’autre est avilissante pour l’homme, elle conduit au repli sur soi. A l’image de Dieu qui aime de la manière la plus absolue possible, en se donnant pleinement, l’homme ne se réalise qu’en se donnant pleinement à l’autre.

Par le langage des corps, les époux renouvellent leurs consentements. Le faire en toute conscience donne à la sexualité une dimension spirituelle. Dans la sexualité les époux prennent le risque de se livrer inconditionnellement à l’autre et de recevoir l’autre de la même façon. La véritable sexualité implique de se mettre véritablement à nu, et de voir véritablement l’autre.

Laissez la lumière allumée, admirez le corps de l’autre, regardez-le dans les yeux, profondément et continûment, observez en vérité quelle merveille il est et laissez vos corps jouissants entrer dans le mystère de l’amour de Dieu, voilà le message de l’église sur la sexualité !

L’amour échangé, y compris dans la dimension orgasmique, prépare les époux à la communion eucharistique, dans le monde et à la communion parfaite, dans l’éternité, la communion des Saints. Une sexualité saine est un avant-goût des joies du paradis, l’éternelle consommation du mariage du Christ et de son église. Alors non, la sexualité ne choque pas l’église, et encore moins Dieu, c’est lui qu’il l’a inventée !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s